le compostage collectif

Description en une ligne

Information

← Revenir aux informations
23 montée st Charles 04000 Digne-les-Bains
FR France

Voir les 2 localisations
Site internet http://afleurdepierre.com/
Maturité

En développement

A propos du projet Éditer

Mise en place et gestion de stations de compostage collectif dans les jardins solidaires de l'association A Fleur de Pierre. A l'amont, mobilisation de différents types de producteurs de bio-déchets : habitants de HLM, restaurateurs, commerçants, restaurants scolaires (concerne à la fois le personnel et les élèves).

Au sein de l'association, création de postes en insertion professionnelle pour collecter et traiter le compostage : développement des compétences et partenariat financier avec les collectivités territoriales impliquées.

A l'aval, valorisation du compost obtenu par les adhérents des jardins solidaires : incitation au tri et au recyclage, contribution à une bonne pratique de jardinage biologique, restauration de l'humus et espaces de transmission tout-public.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

Ce projet met en place toute une chaîne de solidarité cohérente, qui permet à chacun d'être acteur et de s'engager, selon ses moyens et disponibilités.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

Prise de conscience individuelle de la nécessité du tri.
Impact positif pour les familles des jardins solidaires grâce à la qualité de leurs récoltes.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Les premiers projets mis en place sur la commune de Digne-les-Bains ont servi de modèle pour reproduire des actions similaires, grâce à la création d'une association, future SCIC, regroupant les principaux partenaires locaux et facilitant les nouvelles initiatives ( 4 projets en cours en 2015).

Ces initiatives, au départ départementales, prennent maintenant un caractère régional.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

En 2008, création des 1ers jardins solidaires au cœur d'un quartier HLM, la nécessité d'approvisionner les adhérents en compost pour garantir la qualité écologique de leurs récoltes a vite abouti à l'idée de mobiliser l'ensemble des habitants du quartier, pour récupérer leurs bio-déchets.

Mise en place de points de collectes en pied d'immeubles, création d'emplois de maîtres-composteurs, partenariats financiers des collectivités concernées.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Subventions de la communauté de communes à hauteur du tonnage de déchets retirés à la source ( le tarif appliqué est celui du coût du traitement qui a été évité à la collectivité ).

Auto-financement grâce à des actions de formations et d'animations pédagogiques.

Équilibre nécessaire rendu possible par l'accès aux contrats aidés.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Les chaînes solidaires peuvent s'illustrer par celle du quartier HLM : l'habitant qui trie sait qu'il soutient son propre voisin qui cultive une parcelle, les résultats sont concrets et perceptibles immédiatement.

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer

Oui, en réduisant la quantité de déchets particulièrement polluants en traitement classique, en créant du compost utilisé pour les jardins solidaires et écologiques, en restaurant l'humus.


Communauté du projet

0 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.