1er circuit "court" de distribution collaboratif

EkoEtik : se nourrir du territoire, c'est nourrir le territoire

Information

← Revenir aux informations
Technopole IZARBEL 64210 BIDART
FR France
Site internet http://www.ekoetik.com/
Maturité

En développement

A propos du projet Éditer

EkoEtik veut permettre à un maximum des habitants d'un territoire de favoriser une consommation de produits "de chez eux", évitant kms et emballages superflus, ré-utilisant les contenants, et, collectivement, gérant l'évolution de "leur" SCIC ( Société Coopérative d'Intérêt Collectif) , en tant que co-propriétaires et co-gestionnaires, informés de façon transparente et écoutés dans leur point de vue, donc impliqués à privilégier leur "bien commun" = leur territoire.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

issu d'une démarche citoyenne, ce projet est singulier car "territorial" global : toutes les parties prenantes agissantes d'un territoire sont associées dans la SCIC = producteurs, acheteurs, salariés, collectivités du territoire, soutiens & financeurs.
Créatif car la transparence est un principe fondateur (circuits courts laboESS2015 page 10)
http://www.lelabo-ess.org/IMG/pdf/circuits_courts_economiques_et_solidaires.pdf
Cette transparence permet à chacun d'avoir accès aux mêmes informations et, ainsi, de pouvoir jauger et juger, ce que chacun a gagné ou perdu. Créatif, car si savoir, c'est pouvoir, savoir sur soi et l'autre, c'est pouvoir "avec l'autre".

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

la valeur "supplémentaire" apportée par EkoEtik réside dans sa démarche inclusive, au delà des convaincus ou militants : faire changer le plus grand nombre en faisant évoluer chacun à son rythme, par la découverte, l'apprentissage, la connaissance, le partage d'expériences, la participation aux décisions.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

la SCIC EkoEtik Pays Basque & Seignanx est le pilote de la "franchise" = système d'auto-achat territorial en circuit court collaboratif. Déjà en cours d'étude pour une implantation 2016, en Béarn (64), cette franchise est opérationnelle pour une duplication à grande échelle.
EkoEtik Pays Basque & Seignanx souhaite renconter des communautés (citoyens, politiques, institutions, collectivités, chambres consulaires, ...) désirant que leur territoire devienne plus auto-suffisant, plus pérenne, plus "consensuel".

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

Innovateur social, sans le savoir, le territoire Pays basque & Seignanx a créé et développé des outils pionniers d'intermédiation : en 1980, www.herrikoa.com capital risque solidaire, en 1994, www.lurraldea.net gouvernance consensuelle, en 2013, www.euskalmoneta.org monnaie locale et, aussi, un PTCE Seignanx http://www.lelabo-ess.org/?Pole-de-cooperation-Economique .
Ces outils servent d'intermédiation, ils facilitent "le faire" = ils "font faire".
EkoEtik n'est pas un facilitateur, c'est un acteur direct, productif = il "fait" des flux : EkoEtik achète et revend, collecte chez les producteurs, confectionne les paniers et livre les acheteurs. EkoEtik "éduque" les sensibilisés et promeut une dynamique de territoire collaborative.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

2 modèles pour le "pilote":
1) prouve la réalité d'un marché, d'un mieux être "territorial" et la pérennité,
2) participe à la duplication sur d'autres territoires.

1) EkoEtik achète 65 TTC au producteur, ce qu'elle revend 100 TTC à l'internaute : http://shop.ekoetik.com/fr/marche/p/confiture-de-cerises-beltxa-ditxassou-250g/
= prix d'achat au producteur indiqué sur la fiche produit.
Avec cette marge commerciale de 30 à 35%, EkoEtik assume la mise en avant sur le site internet, l'ensemble du circuit "court" de distribution (autant, la partie achat et renvente que la partie transport et logistique = collecte chez producteurs, confection paniers et livraison en point relais)
2) duplication système "auto-achat territorial en circuit court collaboratif"
avec www.espacechange.com ,le franchiseur, qui partage le produit avec EkoEtik (40%) de la cession sur un territoire en exclusivité.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

EkoEtik est en un livingLab http://fr.wikipedia.org/wiki/Living_lab
En effet, sur une activité précise et réelle, "produit ici, consommé ici", la SCIC EkoEtik, grâce à la présence de toutes les parties prenantes de son écosystème local qui se retrouve dans sa démarche ISO26000, EkoEtik, évalue en continu les impacts de ses actions sur chacune de ses communautés, et, sur le territoire.
EkoEtik utilise pour cela un outil d'aide à la décision "neutre et exhaustif" : Intelligence Economique Territoriale Analytique (IETA)
http://numerique.aquitaine.fr/Laureats-de-l-appel-a-projets-2014
En pratique, chaque partie prenante décrit les indicateurs qui représentent son point de vue et le IETA collecte les informations pertinentes sur les flux de données générés par EkoEtik et ses partenaires. Le IETA les visualise en continu dans le format qui permet à tous de comprendre.
Ainsi, dans chaque lieu de décision collectif, l'impact généré par une action est révélé au travers de l'évolution des indicateurs de chaque partie prenante : chacun sait le niveau de son impact, celui des autres parties, et collectivement, ainsi les mesures envisagées se prennent dans un consensus informé et transparent.

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer

La transition écologique implique une utilisation rationnelle et efficace :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Qu-est-ce-que-la-transition.html
- la sobriété en eau,
- la préservation et la restauration des écosystèmes
- l’économie circulaire
dont les principaux leviers sont :
- L’innovation technologique et organisationnelle : investissements, formation, intégration des innovations jusqu’aux consommateurs et utilisateurs.
- Les changements de comportement afin de faire évoluer nos modes de vie et de consommation.
- L’orientation des financements publics et privés avec une évaluation des impacts et de la rentabilité sur le long terme.

EkoEtik choisit les producteurs agricoles qui signent la charte pour une agriculture paysanne et durable ( la sobriété en eau, préservation et la restauration des écosystèmes)
http://www.delafermeauquartier.org/FR/data/fichiers/file/charte-agriculture-paysanne.pdf

EkoEtik livre ici, des produits issus à 90% de ici, et pour le reste <150kms. EkoEtik utilise des caisses isothermes ré-utilisables pour les produits froids
http://www.medicold.fr/caisse-isotherme-alimentaire-ecommerce.htm
et limite les emballages pour le transport (l’économie circulaire).

EkoEtik, d'une part, s'appuie sur des innovations technologique et organisationnelle (site internet transparent et interactif, IETA), d'autre part, par sa mission inclusive, investi, forme sur la connaissance du territoire et de ses capacités à alimenter sa population et, enfin, par sa gestion collaborative (SCIC Territoriale), intégre, évalue et transmet ses innovations jusqu’aux consommateurs et utilisateurs.

EkoEtik agit pour faire changer de comportement et faire évoluer les modes de vie par la promotion et la mise en action d'une consommation locale, durable et collaborative.
EkoEtik, en tant que LivingLab, permet une évaluation des impacts et de la rentabilité sur le long terme de ses initiatives (IETA) et, ainsi, devrait pouvoir orienter des financements publics et privés sur des actions "concrètes et évaluées"


Communauté du projet

4 fans and 2 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.